Rechercher
  • Poissonnerie Carlone

PRODUITS DE LA MER

Etat des lieux de la consommation française



Les Français consomment 34,5 kg de produits de la mer par an. La pêche française, qui représente 20 % de cette consommation, soit un peu moins de 200 000 tonnes, a maintenu son chiffre d’affaires en 2017 à 644 millions d’euros. Le secteur sort la tête de l’eau, et semble retrouver des perspectives d’avenir. « Il y a du poisson, il n’y en a jamais eu autant, déclare Rodolphe Ziegler, directeur d’exploitation des Ets Demarne à Rungis. Depuis la mise en place des quotas, on sait gérer la ressource. Il y a encore des zones et des espèces où c’est compliqué mais globalement on progresse. On a appris à gérer les stocks, dans nos eaux, il y a des endroits où les quotas sont à la hausse. »

Il y a quelques années, il y a eu de la casse et les marins pêcheurs sont descendus dans la rue. « Heureusement que les organisations de protection de la nature étaient là, reprend Rodolphe Ziegler. Avant, on faisait n’importe quoi, mais des efforts ont été faits et ce serait bien maintenant de le reconnaître un peu de temps en temps. » Aujourd’hui le secteur se porte mieux parce qu’il y a plus de poissons et que le prix du gasoil a baissé. Et il y a un signe qui ne trompe pas, c’est la demande de construction de bateaux de pêche neufs qui est repartie. Pour acheter un bateau, il faut prévoir un investissement qui peut aller jusqu’à plusieurs millions d’euros et pourtant, de plus en plus de jeunes veulent se lancer. « ça signifie qu’ils y croient et qu’il identifient un potentiel. ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de difficultés, il y a toujours des problèmes de saisonnalité, des périodes où le poisson qui devrait être là n’y est pas… quand on est pêcheur, on travaille avec ce que la nature veut bien donner. »


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout